Aller le contenu

Régimes restrictifs: attention danger !

La rentrée est le bon moment pour prendre de bonnes résolutions. Nombre d’entre vous décident de perdre les quelques kilos pris pendant les vacances ou encore de s’attaquer à des kilos plus anciens. Une flopée de méthodes amincissantes existent et on peut vite être tenté de choisir celle qui paraît la plus simple et la plus rapide, celle qui promet de retrouvé la ligne sans privation et en quelques semaines. Mais à votre avis, si il existe tant de méthodes « miracles », pourquoi le nombre de personnes en surpoids augmente ? Tout simplement parce que ces méthodes amaigrissantes font perdre du poids à court terme mais font prendre du poids sur le long terme.

Qu’est ce qu’un régime restrictif ?

Pour perdre du poids, c’est simple : vos apports énergétiques doivent être inférieurs à vos dépenses. Donc soit vous augmentez vos dépenses énergétiques soit vous diminuez vos apports alimentaires ou encore mieux, vous faites les deux. Plus la balance est déséquilibrée et plus vous perdrez vite. C’est pour cela que de nombreuses méthodes peuvent vous proposer des compléments alimentaires qui vont soit disant booster votre métabolisme ou alors qui vont jouer sur la diminution des apports tel que les capteurs de graisses ou de sucres. Et dans tout les cas, ces compléments sont associés à un régime restrictif. Bien sur cela n’est pas dit comme ça, on détourne souvent le terme de « rééquilibrage alimentaire » ou on vous explique que tel ou tel aliment est néfaste . Sachez qu’aucun aliment quel qu’il soit (féculent, laitage, fromage, gluten, chocolat, glace…) n’est interdit ! (sauf problème de santé ou intolérance). Un plan diététique est unique est doit être personnalisé selon vos goûts et vos habitudes de vie.

En plus de vous interdire certains aliments, on va tromper votre faim en vous faisant prendre des coupe-faim, en vous obligeant à faire des collations ou encore à prendre des substituts riches en fibres. Sans sensation de faim, vous n’avez pas l’impression d’être privé, vous pensez que vous ne manquez de rien et que ce mode d’alimentation vous convient bien. Pour couronner le tout, la balance indique des pertes de poids régulières et au début, vous vous sentez en forme car généralement vous consommez des compléments ou des substituts bourrés de vitamines. Vous êtes dans le cercle vertueux de la perte de poids mais pendant ce temps là, les frustrations s’installent tranquillement dans votre cerveau et des changements métaboliques ont lieu…

Les régimes sont dangereux pour la santé physique

Même si vous prenez des compléments alimentaires riches en vitamines et en minéraux, sachez que cela n’est pas aussi efficace que ceux contenus dans vos aliments. Consommés naturellement,les nutriments agissent en synergie et sont bien mieux absorbés. Les régimes conduisent donc à des effets secondaires tels que, la fatigue, la difficulté à se concentrer, l’irritabilité, des troubles digestifs, une perturbation hormonale, etc. Avant de mettre ça sur le dos de la rentrée, repensez le contenu de votre assiette.

Les régimes agissent sur la santé mentale

Le fait d’enlever ou de s’interdire certains aliments occasionne des frustrations dont nous ne sommes pas forcément conscients au début (bien-être lié à la perte de poids). Or, un jour ou l’autre ces privations vont refaire surface et vont vous pousser à des craquages et des crises alimentaires. Vous allez ingurgiter des quantités dont jamais vous vous seriez cru capable de manger. S’en suit de la culpabilité et l’envie de se reprendre le contrôle et de se restreindre à nouveau. Maintenant bienvenue dans le cercle vicieux de la perte de poids, plus connu sous le nom de cercle de la restriction cognitive. Cela vous amène à développer une relation négative avec la nourriture et le plaisir de manger. Dans certains cas, la nourriture devient une telle préoccupation qu’elle prend la forme d’une obsession, ce qui peut mener au développement de troubles de comportement alimentaire (anorexie, boulimie, compulsions alimentaires). De plus, ces compulsions alimentaires amènent à une détérioration de l’estime de soi. N’oubliez pas une chose : ce n’est pas vous qui n’avez pas de volonté ou qui ne savez pas vous contrôler ! Ce sont les régimes restrictifs qui vous conduisent inévitablement à cela !

les régimes font fondre les muscles plutôt que la graisse

Les méthodes amincissantes promettent généralement une perte de poids très rapide. Or pour perdre de la graisse, le processus est assez lent. Une perte de poids rapide s’explique donc généralement par une perte de masse maigre (muscle) et d’eau (surtout si il y a utilisation de diurétiques). Même si vous faites de l’activité physique, si vous n’apportez pas les nutriments pour fabriquer du muscle, vous perdrez de la masse musculaire. Cela peut avoir de graves conséquences sur la santé (le cœur est un muscle!) et va affaiblir votre métabolisme de base (dépense énergétique de votre corps au repos). Autrement dit, il faudra encore moins de calories à votre organisme pour fonctionner. Voilà pourquoi des personnes qui ont fait des tas de régimes restrictifs n’arrivent plus à perdre du poids malgré des apports caloriques très faibles. Concernant l’eau, une perte trop importante peut occasionner une déshydratation et des troubles de la régulation de l’équilibre du sodium.

Les régimes font grossir sur le long terme

« Une des conséquences majeure et récurrente des privations et exclusions pratiquées, quelque soit le régime, est ainsi, paradoxalement, la reprise de poids, voire le surpoids : plus on pratique de régimes, plus on favorise la reprise pondérale, a fortiori en l’absence d’activité physique, qui constitue un facteur essentiel de stabilisation du poids. »

extrait du rapport de l’anses sur l’évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement.

En effet nous avons vu plusieurs raisons à cela : les craquages et les troubles du comportement alimentaire lié aux restrictions, la perte de masse musculaire et donc la diminution du métabolisme de base mais il y a aussi une 3eme raison. A force de restreindre votre corps, il va se comporter comme lors d’une famine. Il va se mettre en mode « économie d’énergie » et va stocker d’avantage lorsque vous recommencez à manger comme avant. Vous reprenez donc le poids perdu et souvent davantage.

Les régimes vous déconnectent de vos sensations de faim et de satiété

A force de manger en s’imposant des règles, à force de tromper sa faim par des compléments alimentaires ou des collations fréquentes, l’individu va apprendre à ignorer ou nier les signaux naturels qui guident les choix alimentaires. La personne ne sait plus alors de quoi son corps à besoin et va donc avoir un comportement alimentaire inadapté à ses besoins. En effet, lorsqu’il a besoin d’énergie, le corps envoie différents signaux (gargouillis ou sensation de vide dans l’estomac, sensation de faiblesse, etc.), qui amènent la personne à avoir faim et, idéalement, à manger. À la fin d’un repas, le corps nous envoie d’autres types de signaux (diminution de l’attrait pour les aliments, sensation de plénitude, etc.) pour signifier qu’il a suffisamment d’énergie. Ces signaux permettent de se sentir rassasié et, idéalement, d’arrêter de manger. Ce sont eux qui vous guideront vers les bons choix et les bonnes quantités de nourriture et qui vous permettront d’avoir un poids stable sur le long terme.

Mais alors comment perdre du poids ?

Tout d’abord, il ne faut pas vouloir à tout prix perdre du poids rapidement. Il faut être prêt à changer ses habitudes alimentaires durablement. Cela ne signifie pas que vous allez devoir vous priver toute votre vie puisque l’objectif justement et de ne pas avoir de privation et de prendre des habitudes alimentaires qui vous sont adaptées. C’est pourquoi il est primordiale d’avoir un suivi personnalisé avec un professionnel de la nutrition. Le plan diététique qui vous convient n’est pas celui de la voisine ou de votre meilleur ami. La perte de poids ne sera pas la même non plus selon chaque individu. Nous sommes uniques donc notre façon de manger et notre relation avec la nourriture sont elles aussi uniques. Il faut mieux mettre un an à perdre 10 kg et les maintenir que faire des yoyos de poids pendant des tas d’années car l’objectif avant tout est d‘être en bonne santé.

Fuyez à tout prix les plans diététiques disant :

  • de supprimer tel ou tel aliments,
  • qui sont prescrits pour une courte période,
  • d’utiliser un produit détox ou brûle graisses,
  • que vous aurez tel perte de poids en un temps donné,
  • qui vous impose des contraintes trop importantes.

La 2eme chose est de changer ses habitudes alimentaires de façon progressive et ne pas vouloir avoir une alimentation parfaite dès les premiers jours. Vous grignoter beaucoup et vous ne mangez pas beaucoup de légumes ? Peut être qu’au début il vous sera simple de manger d’avantage de légumes et quelques semaines après vous arriverez à diminuer les grignotages. C’est la méthode des « petits pas » : doucement mais sûrement.

Ensuite, soyez positif, ne baisser pas les bras si certaines moments sont plus difficiles. Ne soyez pas durs envers vous même si vous craquez et ayez confiance en vous. Là encore, le professionnel qui vous accompagnera sera là pour vous aider à avancer et à trouver des solutions et ne sera pas là pour vous juger.

Enfin, pour maintenir son poids sur le long terme, il est important de maintenir une activité physique . Là aussi pas besoin de se mettre à faire un triathlon si vous n’avez jamais fait de sport. Commencer par une activité qui vous plaît 1 fois par semaine puis augmenter celle-ci progressivement.

Tout le monde peut y arriver, pas besoin de dépenser une fortune, croyez simplement en vous et soyez patient et persévérant 🙂

Pour plus d’informations, rendez-vous ici ou contactez-moi grâce au formulaire sur cette page !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *